Forces Israéliennes Voleuses

 

Ramallah – Au cours de la campagne israélienne de trois semaines d’arrestations massives en Cisjordanie, officiellement pour rechercher les meurtriers des trois colons, l’armée et la police israélienne ont effectué une moyenne de 18 raids chaque jour sur les maisons, associations caritatives et entreprises palestiniennes, volant de l’argent en espèces et des biens pour une valeur estimée à 3 millions de dollars, révèle un nouveau rapport de l’observateur des droits de l’homme Euro-Mid.

 

Rapport : les forces israéliennes ont volé 3 millions de dollars US en espèces, biens matériels appartenant aux Palestiniens, durant leurs raids en Cisjordanie

7 juillet 2014

« Si les forces israéliennes s’étaient réellement axées sur la recherche des jeunes et de leurs ravisseurs, pourquoi y a-t-il eu autant de biens personnels confisqués, généralement sans aucune forme de reçus ou de documents écrits en justificatifs ? » demande Ihsan Adel, conseiller juridique d’Euro-Mid, « dans un secteur aussi pauvre que la Cisjordanie, cette somme en argent et en biens qui a été volée paralyse la capacité des personnes à faire marcher leurs entreprises ou à soutenir leurs familles. »

Pillage palestine

 

L’enquête d’Euro-Mid révèle un vol de 370 000 dollars en espèces, lors des 387 incursions qu’elle a examinées, de même que 2,5 millions de dollars en biens matériels, dont des voitures, ordinateurs, téléphones mobiles et bijoux. L’argent et les biens ont été saisis dans des maisons, universités, établissements de santé, entreprises de presses et de changes. Euro-Mid pense, toutefois, que ces estimations sont un minima, étant donné que les familles et institutions n’ont pas encore été en mesure de faire le détail de ce qui leur manque et que beaucoup de vols n’ont pas encore été signalés.

 

La saisie israélienne d’argent et de biens appartenant à des civils et organisations civiques palestiniens est une violation des articles 27 et 33 de la Quatrième Convention de Genève, qui prohibe le pillage et les représailles contre les civils et ce qui leur appartient.

 

« Les gouvernements et organisations des droits de l’homme dans le monde doivent immédiatement demander une enquête indépendante sur ce pillage, » dit Ihsan Adel. « La communauté internationale doit aussi se joindre à nous en exigeant que le gouvernement israélien fournisse aux Palestiniens des moyens officiels pour déposer une demande pour récupérer leurs biens ou une indemnisation de leur valeur et ce, sans délai. »

L’observateur Euro-Mid pour les droits de l’homme est une organisation non gouvernementale à but non lucratif, et de défense des droits humains. Son siège est basé à Genève, en Suisse, avec des agences régionales au Moyen-Orient.

Rapport sur :http://euromid.org/uploads/reports/English_Confiscation_of_Palestinians_WestBank.pdf

http://euromid.org/en/article/533

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau