Le vinaigre

Le vinaigre

Le devoir de ne dire aucun mal du repas, tandis qu'il est recommandé de le louer.

1. Abou Houraya (das) rapporte : " Le Messager de Dieu (qssl) n'a jamais dit du mal d'un repas. S'il lui plaisait, il le mangeait, sinon, il le laissait.

2. Selon Jaber (das), le Prophète (bdsl) demanda à l'une de ses épouses de lui donner quelquechose à manger avec son pain. Elle lui dit: " Nous n'avons que du vinaigre". Il demanda qu'on lui en apporte et se mit à manger son pain avec du vinaigre tout en disant : " Que le vinaigre est bon pour faire passer le pain ! Que le vinaigre est bon pour faire passer le pain !" (Rapporté par Moslem).

Commentaire

Si le vin est strictement interdit par l'Islam, le vinaigre par contre, ne l'est nullement. Il y a même un Hadith disant que "la bénédiction de Dieu ne se trouve pas dans une maison où il n'y a pas de vinaigre".

Nous savons que l'alcool du vin (qui est la cause de son interdiction) est oxydé dans le vinaigre en acide acétique qui n'a aucun effet enivrant. Cet acide tire son nom des ascètes qui font du vinaigre leur principal condiment.

Donc l'usage du vinaigre est une marque d'humilité et de fuite du faste de ce bas-monde. Or l'humilité et la pauvreté sont les vraies portes de la sagesse.

Source : Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux) de l'Imam Mohieddine Annawawi. 631-676

3 votes. Moyenne 3.33 sur 5.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau