REVEILLON QUAND TU NOUS TIENS

 

UN SITE MUSULMAN VOUS SOUHAITE JOYEUX NOEL ET BONNE ANNEE.

Bizarre, vous avez dit Bizarre comme c'est Bizarre ! (lisez ce qui suit jusqu'à la fin).

Un site islamique souhaite à tous ses lecteurs un Joyeux Noël et une Bonne Année 2011. En lisant ceci, cela vous semble bizarre ou normal ? Si vous pensez qu’il n’ y a rien d’anormal alors qu'à cela ne tienne. Mais pour ceux qui trouvent cette annonce bizarre, n’hésitez pas à lire jusqu’au bout ce qui suit.

Soufiane raconta à des amis ce récit :

Pierre est un français de cinquante ans.Il vit paisiblement à Orléans avec sa femme, son fils et sa fille. Pierre, son épouse et ses enfants commencèrent à suivre les infos pour connaître quand débuterait le mois de Dhul-Hijjah. Pierre écoutait la radio, sa femme regardait la télé, et leur fils surfait sur les sites islamiques. Lorsque fut déterminé le premier jour de Mouharam,Pierre et sa famille se préparèrent à la venue de la fête de l’Aïd Al-Kebir qui tombe le dixième jour de Dhul-Hijjah après l’arrêt des pèlerins sur le mont Arafat, le neuvième jour.

Dès le deuxième jour de Dhul-hijjah, la famille alla à la ferme pour acheter un mouton avec soin en fonction des conditions islamiques liées à l’offrande. Pour l’immoler le premier jour d’al Aïd Al-Kébir. Une fois mis dans la voiture le mouton Commença à bêler. Delphine,la petite fille de Pierre commença de sa belle voix douce à chantonner avec lui et s'empressa d'ajouter « Papa ! Comme elle est belle la fête de l’Aïd ! Je vais mettre mes plus beaux habits, je pourrai avec l’argent qu'on m'offrira acheter une belle poupée, je m’amuserai toute la journée avec mes copines. Comme j’aime cette fête ! Si seulement tous les jours de l’année étaient tels le jour de l’Aïd. » Quand ils arrivèrent à la maison, l’épouse demanda : « Chéri ! J’ai appris que le sacrifice rituel devait être divisé en trois : Une partie pour les pauvres et les nécessiteux, Une autre pour nos voisins Michel, Laurianne, et Roxanne, et une autre que nous mangeons et conserverons.

Le jour de l’Aïd venu, Pierre et son épouse se demandèrent où se trouvait la direction de La Mecque pour le sacrifice, afin de respecter le rituel. Cette derniére repetrée Pierre sacrifia le mouton, sa femme divisa la viande en trois parties.

Soudain, Pierre cria : « Zut ! Aujourd’hui c’est dimanche ! Nous sommes en retard pour l’église ! Vite on va rater la messe ! Pierre ne rate jamais la messe…

Fin du récit.

Un ami de Soufiane s’exclama : Ton histoire est à dormir debout ! Dis-moi : Pierre est musulman ou chrétien ?

Soufiane rétorqua :" Pierre et sa famille sont des chrétiens, ne croient pas en un Dieu unique, mais croient en la trinité et ne croient pas que Muhammad – que la paix soit sur lui – est le sceau des prophètes et des messagers".

Une stupeur se produit chez ses amis, et des voix s’élevèrent ! L’un d’eux dit : « Ne mens pas Soufiane, comment pourraient-ils être chrétiens ? Comment le chrétien peut-il accomplir les rites de l’islam et des musulmans et célébrer leurs fêtes ? C’est impensable ! Comment s’intéresseraient-ils au calendrier hégirien ? C’est une farce ! Comment peuvent-ils acheter un mouton et le distribuer aux pauvres ?"

Soufiane dit avec un sourire : « Mes frères pourquoi ne croyez-vous pas mon histoire ? Pourquoi ne pensez-vous pas qu’une famille chrétienne puisse faire cela ?

Ne voit-on pas des Abdullah, des Mohamed, des Khaled, des Mehdi, des Khadija, des Fatima, des Salima célébrer les fêtes chrétiennes et les fêtes juives ou païennes ? Ne célébrons-nous pas, nous musulmans, le Jour de l’An, Halloween, Noël, la Saint Valentin, Pâques, la fête des Mères, des Pères, la fête de la musique et j’en passe ? Pourquoi les chrétiens ne célèbreraient-ils pas nos fêtes ? Qu’y a-t-il d’étonnant à cela ? Pourquoi condamnons-nous Pierre pour cet acte et ne nous condamnons-nous pas lorsqu’on célèbre leurs fêtes ? Pourquoi ne nous condamnons pas nos familles pour cela ? »

Ensuite, Soufiane leva sa main en s’exclamant de nouveau :" je suis né et je vis en France et du haut de mes 32 ans Dieu sait que je n’ai jamais vu de chrétiens ou de juifs célébrer une de nos fêtes ! Je n’ai vu personne porter de l’intérêt à nos fêtes ! Personne y participer ! Personne ! Et toujours je vois des musulmans fiers et heureux de célébrer les fêtes chrétiennes et païennes ! Il n’y a de puissance ni de force, si ce n’est qu'en Allah le Très Grand !"

En ces temps où beaucoup de musulmans célèbrent les fêtes de Noël en achetant des sapins qu’ils exposent chez eux, puis participent en masse au jour de l’an et ses débordements moraux et physiques. J’ai jugé bon d’exhorter mes frères et sœurs en prenant l’exemple fictif de Pierre pour endiguer ce mal dont souffrent les musulmans aujourd’hui. Aurions-nous un manque de fierté d’appartenir à une communauté dont la religion a été merveilleusement parachevée par Dieu lui-même ? A-t-on besoin de se mêler aux égarements des chrétiens et des athées après que Dieu nous ait donné la meilleure religion ?

Qu’Allah nous guide et fasse qu’on soit fier de notre religion et ses beaux principes.

Je rappelle qu'il n'existe que trois fêtes pour les musulmans. L' AID-EL-FITR, L' AID EL-KEBIR et le  jour de la prière du VENDREDI.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau