Actes louables du jeûne (Sunna)

Actes louables du jeûne (Sunna) :

Il est désireux de :

1.       Hâter la rupture du jeûne dès le coucher du soleil.

Le Prophète (qssl) dit :

o   On ne cesse d’être dans la bonne voie tant qu’on s’empresse de rompre le jeûne. (B & M)

Anas dit :

o   Le Prophète (qssl) a toujours accompli la prière du Maghreb (pendant le Ramadan) après avoir rompu le jeûne, même par une gorgée d’eau. (Tirmidy)

 

2.      Rompre le jeûne, avant la prière, du Maghreb, par des dattes sinon par de l’eau.

Il est souhaitable que le nombre des dattes soit impair : 3, 5 ou 7.

Anas dit :

o   Le Prophète (qssl) rompait le jeûne en prenant des dattes avent de prier, sinon quelques gorgées d’eau. (Tirmidy)

 

3.      Invoquer Dieu au moment de la rupture du jeûne. Le Prophète (qssl) le faisait en disant :

o   Seigneur ! C’est pour toi que j’ai jeûné.

J’ai rompu mon jeûne en goûtant de ton bien.

Veuille agréer notre œuvre.

Tu es celui qui entend tout, dont la science est infinie. (Abou Daoud)

             Ben Omar disait :

o   Par ta miséricorde qui s’étend à toute chose, je t’implore de pardonner mes fautes. (Ibnou Maja)

 

4.      Le repas de fin de nuit (Sahour)

C’est celui qu’on prend après minuit avec l’intention d’accomplir le jeûne.

Le Prophète (qssl) dit :

o   Ce qui distingue notre jeûne de celui des gens de Livres, c’est le repas de fin de nuit. (Moslim)

o   Prenez le repas de fin de nuit, il est toute bénédiction. (B &M)

 

5.      Retarder l’heure e ce repas jusqu’à la fin de la nuit.

Le Prophète (qssl) dit :

o   Mon peuple se portera bien tant qu’il hâte la rupture du jeûne et retarde le repas de fin de nuit. (Ahmed)

Ce temps commence à minuit pour se terminer avant l’aube de quelques minutes.

             Zain Ben Thabet dit :

o   Nous avons pris le repas d’après minuit avec le Prophète (qssl). A peine qu’il eût fini, il se leva pour accomplir la prière du matin. Après combien de temps ? lui demanda-t-on. Le temps de lire 50 versets, dit Zaid. (B & M)

 

Remarque :

Qui doute de l’heure de l’aube, peut continuer à manger jusqu’à certitude.

Dieu dit :

-         Mangez et buvez jusqu’à ce que l’on voit se détacher sur le fond noir de la nuit la lueur de l’aube naissante.( 2-La Vache-187)

Une personne vint dire à Ben Abbès :

-         Je mange. Mais quand je doute de l’heure, je m’abstiens. Mais non, lui dit Ben Abbès, mange tant que tu doutes, jusqu’à ce que tu ne doutes plus ! (Malek juge que celui qui mange doutant de l’heure de l’aube, doit refaire son jeûne. Ce n’est qu’une simple réserve de sa part. L’unanimité est de poursuivre son repas jusqu’au commencement certain de l’aube)

 

2 votes. Moyenne 3.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau