Archives news

Archives, vous trouverez sur cette page les news parues sur la page d'acceuil des plus anciennes aux plus récentes.

 

03/09/2012

 

Les Rencontres Inattendues ( TOURNAI, BELGIQUE)

 

Un festival a eu lieu du 31 août au 2 septembre 2012 dans la ville de Tournai, ayant pour titre  "LES (rencontres) INATTENDUES", (musiques et philosophie). Un thème bien particulier, "Guerre et Paix des religions et des cultures" a attiré notre attention et auquel nous avons participé. Dans le casting des personnalités présentes, nous retrouvons André Azoulay, modérateur et conseiller du roi du Maroc, Guy Harpigny, Evêque de Tournai, Haïm Korsia, Grand rabbin de Paris et des armées, Luc Ferry, philosophe ancien ministre de l'éducation française et le président de l'association islamique et culturelle du Tournaisis.

 

A la lecture des noms formant le plateau d'invités, nous avons été attiré sur le fait que pour la religion chrétienne, il y avait un évêque pour la représenter, pour la judaique, le grand rabbin, pour la laïcité, un grand philosophe de renom et pour l'islam, dans la logique des choses, aurait du être un Imam. Mais hélas, ce n'était qu'un responsable administratif qui la représentait, alors que la Mosquée de Tournai dispose d'un grand Islamologue, l'imam Lamrani Lakrari, qui anime la rubrique  "L'imam vous répond" sur votre site. Sont-ce là des prodomes qui allaient encore une fois stigmatiser et mettre à l'index la religion islamique ? Mais comme dans la sourate 49, les appartements, V. 12. il est interdit à tous bon croyant de conjecturer sur autrui, nous nous sommes donc  abstenus de nous la poser. Nous avons été surpris par le dialogue bon-enfant entre les différents représentants, ce qui a attiré notre attention et nous a réjoui c'est d'entendre Monsieur Azoulay qui est d'origine juive dire ceci : " Depuis que je suis petit, on m'a toujours appris que pour être un bon juif je devais impérativement voir l'autre dans le bonheur" insistant ainsi sur l'autre voisin d'Israël, l'état et le peuple palestinien. Un tonnerre d'applaudissements a ponctué son intervention, ce qui a, par ailleurs, titillé voir dérangé le rabbin présent. Quant à moi, vous pensez bien que l'occasion était rêvée pour, qu'en énoncant quelques chiffres à des taux de réussite au bac de 100% avec 70% mentionnés, dans le lycée musulman Avérroés de Lille, rappeler  à Monsieur Luc Ferry que cet établissement a vu le jour suite à la loi interdisant les signes ostentatoires ou ostensibles religieux ( affaire du voile islamique) dans les établissements scolaires français dont il était à l'origine. En mettant le doigt sur le fait que notre religion musulmane nous enseigne de ne vouloir que du bien aux gens qui nous veulent du mal sur cette terre car dans l'au-delà le mal qu'on nous aura fait sera transformé en bien. J'ai posé aussi la question suivante, qui est restée sans réponse, "Dans les paroisses et les synagogues,  enseignait-on aux fidèles de traiter les musulmans de la meilleure des façons qui soit comme il nous est ordonné par Allah de le faire envers les gens du livre ?". Au lieu de cela, le rabbin a pris la défense du philosophe me disant que je n'avais pas le droit de dire que Luc Ferry avait fait du mal avec sa loi. Je n'ai pas pu lui répondre dans la mesure où l'on ne m'avait pas rendu la parole,  sinon j'aurais pu lui dire ceci :"Si on interdisait l'instruction à un enfant parce qu'il appartient à une communauté religieuse et qu'il veut la pratiquée en toute libertée, n'est-ce pas là lui faire du mal ? Le but de cette loi n'avait pour objectif que l'interdiction du port du voile pour la simple et bonne raison qu'en France, il existe 8000 écoles privées catholiques ( 2 millions d'élèves), 256 écoles juives ( 30.000 élèves)  l'embarras du choix et cinq écoles islamiques qui elles  fonctionnent avec des dons privés. Il faut souligner qu'à l'époque il  n'en existait aucune. Ce n'est que depuis 2008 que le lycée Avérroès de Lille est sous contrat avec l'état, cela va s'en dire qu'avec le nombre croissant des musulmans dans le monde en général et particulièrement en France, et comme les autres cultes sont en déclin, les bancs et les cours des écoles françaises auraient été à 60% voilés. Quant à Monsieur Luc Ferry qui jusque là était calme et souriant, avait répliqué avec un ton assez virulent que cette loi visait tout le monde et qu'elle était destinée à ne pas avoir dans les classes des groupes de personnes voilées, d'autres avec des kippas ou des croix pour ne pas créer des clans. Personnellement, je n'ai jamais vu avant cette loi, aux abords des écoles françaises des élèves avec des soutanes, robes de bure ou des croix de 1 mètre  pendant à leurs cous. On ne s'entre-tue pas dans les établissements scolaires Anglais jusqu'à preuve du contraire que je sache?  De grâce, ne cachons pas le soleil avec un tamis.

 

Comme tout bon musulman qui se respecte et qui applique les lois divines, j'ai demandé pardon à ce dernier au cas où je l'aurais offensé par mon intervention et il m'a répliqué qu'il n'y avait aucun mal que cela avait été d'une correction et d'un bon verbe . Par ailleurs, j'ai eu les félicitations de Monsieur André Azoulay pour ma participation à cette rencontre ce qui m'a réjoui (modestie mise à part). J'ai demandé à Monsieur l'évêque Guy Harpigny de nous éclaircir sur le contenu du nouveau testament où il est dit selon l'évangile de Barnabé 112 :16-18: "Parce que Dieu m'élèvera de la terre et changera l'apparence du traître au point que chacun croira que c'est moi. Malgré cela, lorqu'il mourra d'une mort terrible, je resterai, moi, dans cette honte pendant longtemps dans le monde. cependant, lorsque viendra Mohamed le messager Saint de Dieu, cette souillure disparaîtra de moi". Monsieur l'évêque m'a répondu qu'il allait faire des recherches à ce sujet. Je vous ferai part de sa réponse dès récecption.

 

Nous regrettons toutefois le manque de participation de la communauté musulmane du Tournaisis à cet évènement 10 personnes tout au plus. Alors que le nombre des participants dépassait largement les 200. Je pourrais épiloguer encore plus sur le sujet mais je m'arrête là.

 

Kouider.

ont dit que celui qui a les moyen, doit faire le sacrifice, et celui qui n'a pas les moyens n’est pas tenu de le faire.

 

 

 

L'Algérie en fête

 

Dans toute l'Algérie, la victoire de notre équipe nationale fut fêtée jusqu'au SHOUR par le peuple algérien. Plus qu'une victoire et les deux billets pour la coupe du monde et d'Afrique seront dans la poche, même si au vu de la première mi-temps, nos poulains ont souffert et nous ont donné des sueurs froides, ils ont su y remédier comme à l'accoutumée en deuxième période, en offrant à des millions de spectateurs ce but libérateur qui nous fait voir les portes du Mondial. Allah ywafek.

 

 

Kouider. E.

 

Ftour à la Maison Blanche.

 Le président américain Barack Obama a présidé hier un ftour dans les salons de la Maison Blanche, a-t-on appris d'un communiqué de la Présidence. Perpétuant ainsi un rite devenu tradition, le repas a été tenu avec la participation de plusieurs personnalités musulmanes vivant aux Etats-Unis ainsi qu'une importante délégation du corps diplomatique de plusieurs pays arabes et musulmans.

L'ambiance était à la fête à la Maison Blanche. Le président Obama a commencé le discours inaugural de la soirée dans un ton très décontracté. L'actuel occupant du bureau ovale, fidèle à sa réputation de sympathie débordante, ne s'est même pas privé de faire des blagues à ses invités : Ramadan oblige.

A l'entame de son allocution, Obama a tenu à souligner le caractère important de ce mois béni. Pour tous les musulmans du monde, le Ramadan est un mois de recueillement, de charité et de regroupement familial et amical...même pour les membres des plus hautes sphères de l'Administration américaine.

Entouré par quelques membres de son cabinet, notamment Robert Gates de la Défense, Obama a beaucoup mis l'accent sur l'apport de la communauté musulmane américaine à l'édification et le développement de la nation qu'il dirige. « À cette occasion, nous célébrons le mois sacré du Ramadan, et nous célébrons aussi combien les musulmans ont enrichi l'Amérique et sa culture », a-t-il déclaré. Pour illustrer ses propos, Barack Obama s'est ensuite lancé dans un rappel de faits qui ont marqué l'histoire des Etats-Unis et dont les héros étaient des musulmans. Il est ainsi revenu sur la mort en Irak d'un GI's musulman, Karim Khan.

L'histoire d'une américaine musulmane à qui l'administration de son école avait interdit le port du Hijab, Nashala Hearn, a également été évoquée par Obama. A l'époque, Nashala était encore une jeune fille mais cela ne l'a pas empêchée de se battre pour avoir le droit de pratiquer sa religion. « Elle s'est même rendue à Washington pour témoigner devant le Congrès. Elle voulait montrer que la tolérance est beaucoup plus grande que la méfiance », commenta le président américain.

Devant ses nombreux hôtes de marque, Obama a rendu également un grand hommage à l'ancien boxeur Mohamed Ali, qui n'avait pas pu assister au ftour. Le locataire de la Maison Blanche a rappelé une phrase de l'ex-boxeur américain en faisant allusion à la liberté de culte et à l'universatilité du pouvoir divin dans toute religion : « Il y a quelques années, il a expliqué ce point de vue : étangs, rivières, lacs et cours d'eau - ils ont tous des noms différents, mais ils contiennent tous de l'eau. Tout comme les religions - elles contiennent toutes des vérités ».

Ce ftour a été également une occasion pour Obama pour magnifier « le respect et l'intérêt mutuel ». C'est le « cœur du nouveau départ que j'ai recherché entre les États-Unis et des musulmans du monde entier », a-t-il ajouté.

Pour finir son intervention, le président américain a choisi de le faire dans une note - plutôt gourmande et drôle - qui a fait rire toute l'assistance : « Je vous souhaite à tous un très bon Ramadan. Et avec ça, je pense que nous pouvons commencer la fête. Je ne sais pas ce qu'il y aura au menu, mais je suis sûr que ce sera bon »

05/09/09

 

USMMH 1 - USMBA 1

L'équipe de l'USMM a concédé son deuxième match nul at home alors qu'elle menait à la marque dès la 69ème minute, but marqué par Badni qui fut expulsé dès l'égalisation de l'équipe adverse à la 76ème minute. Notons que les locaux évoluaient devant des tribunes vides car le match se jouait à huit-clos.

Kouider. E.

29/08/09

BENTELHA 0 L'USM HADJOUT 1

Aprés le nul concédé at home par nos protégés la semaine dernière devant Mostaganem, nos sociétaires se sont imposés devant l'équipe de Bentelha pourtant redoutable sur terres par le score d'un but à zéro. Avec cette victoire les hadjoutmarengoins grimpent à la cinquiéme place à deux longueurs du leader qui compte sept points. Les joueurs de l'USMM devront confirmer lors de leur prochaine rencontre face à Bel Abbes en offrant une premiére victoire à leurs supporters dans les Eucalyptus ( fel kalitouss)

Kouider.E

 

 

 

 

Iîch ya el ghelil!

 

Une forte hausse des prix des légumes a été constatée en Algérie depuis le  début du mois de ramadhan.

Les prix des légumes ont augmenté dans les marchés de gros comme ceux du détail depuis une semaine du début du mois sacré de Ramadan en Algérie (comme toutes les années). La hausse des prix de la salade, qui est passé de 80 Da à 120 Da, a été expliquée par la canicule (quand c’est la canicule le prix des légumes augmente et quand il pleut il augmente aussi, parce qu’on ne peut pas rentrer dans les serres) de qui se moque-t-on ????. Toutefois, les commerçants redoutent une éventuelle crise de la pomme de terre, dont le prix du kilogramme a atteint 25 da dans les marches de gros, si les autorités concernées n’ordonnent pas de commercialiser le plus tôt possible les quantités de ce produit stockées.

A mon humble avis et celui de tout Algérien le ministère du commerce et celui de l’agriculture devraient se pencher sérieusement sur cette façon de faire de l’un et de l’autre en fixant les prix avant le début du Ramadan et surtout accroitre les contrôles pour punir les profiteurs. Le mois du Ramadan est un mois sacré où il est recommandé de venir en aide aux pauvres et non de les dépouiller.

Kouider.E 

17/08/09

Décés du Maire de la ville de hadjout AMAR DAOUD

Nous apprenons avec une grande tristesse le décès d'Amar Daoud, maire de la ville de Hadjout et ancien gardien de but de l'équipe de l'USMM. Ce dernier se trouvait dans le coma suite à un accident de la route survenu la semaine dernière. L'enterrement a eu lieu aujourd'hui au cimetière de Sidi Boufadel. Nous présentons nos sincères condoléances à toute sa famille et à ses proches au nom de tous les Hadjoumarengoins du monde. Allah yarhamou ina lilahi wa ina lilahi radjioun.

 

 

 

MC.SAIDA 0 USM HADJOUT 0

Nouveau promu, l'USMM Hadjout, est revenu de son long déplacement à Saïda avec un précieux point à la suite de son nul (0 à 0) devant le MC Saïda.

La prochaine rencontre aura lieu le 21/08/09 à Hadjout face à l'ES.Mostaganem qui vient de signer une belle victoire à domicile face à l'ASMO, à nos protégés de confirmer leur belle entame de championnat.

 

 

 

Algérie 1 - Uruguay 0 Commentateur sur Canal Algérie en langue française à revoir

 

Une belle victoire de notre équipe nationale algérienne sur l'Uruguay dans un match frôlant l'incorrection par des actions assez brutales des joueurs de part et d'autres. Sur un but splendide, notre équipe signe ainsi sa troisième victoire consécutive, du point de vue footbalistique, je pense que les journaux spécialisés ont décortiqué en long et en large cette rencontre. J'aimerais attirer votre attention sur des remarques formulées par le commentateur en soulignant par enthousiasme que le joueur Zinedine Zidane avait surnommé son fils Enzo en hommage à son idole ou exemple Enzo Franscecoli, qu'à cela ne tienne, je souhaiterais faire remarquer que beaucoup de jeunes suivent les rencontres de notre équipe nationale algérienne et que des propos formulés sur les ondes par les médias peuvent être interprétés à tort ou à raison de différentes manières. En effet, comme Zizou est l'idole de beaucoup de personnes, ce propos pourrait inciter ses idolâtres à l'imiter. Je souhaite que ce soit uniquement dans le domaine footbalistique que nos jeunes musulmans le prennent pour exemple et qu'à défaut d'imagination de trouver un prénom à leur progéniture, Allah en a mis 99 à leur disposition et non des moindres. Par ailleurs, j'aimerais juste rappeler à ce commentateur qu'il fasse quand même attention à ce qu'il dit afin qu'il évite lors de prochaines occasions de nous rappeler qu'après le deuxième but marqué par Zidane en 1998 lors de la finale de coupe du monde, ce dernier avait embrassé à plusieurs reprises le maillot tricolore français, acte qui a affecté plusieurs millions d'algériens et qui ont versé des larmes en ne regardant plus la rencontre jusqu'à son terme et j'en fais partie (Voir rubrique "Où es-tu ?" sur ce même site et vous comprendrez la raison).

Appel à tous les commentateurs de rencontres sportives d'arrêter de nous bassiner avec la phrase "Equipe nationale" et de la remplacer par "Equipe nationale Algérienne" ou "Equipe d'Algérie", nous sommes des Algériens, pas de nationaux et Algériens jusqu'à la fin. On peut être nationaliste mais notre identité est Algérienne. A bon entendeur, faites passer le message !

 

 

Un astrolabe datant du début du XVIIIe siècle, ayant appartenu à la Grande-Mosquée d'Alger, vient d'être retrouvé en France. Celui qui annonce la découverte de cet instrument (qui permettait de connaître la latitude, la date, l'heure ainsi que l'azimut, d'où son importance pour les cinq prières) n'est autre que Ahmed Djebbar, l'ex-ministre de l'ةducation nationale (entre juillet 1992 et avril 1994) et également ex-conseiller du défunt président Mohamed Boudiaf.

 

Qu'est-ce qu'un astrolabe ?
L'astrolabe est l'un des symboles de l'astronomie. Il est une représentation de l'univers, dans sa vision géocentrique, et permet de donner l'heure, de s'orienter, de calculer et de prévoir des phénomènes astronomiques. Il est considéré comme l'instrument mathématique dont la longévité fut la plus grande, depuis la fin de l'Antiquité jusqu'au début des temps modernes. L'astrolabe nautique et l'astrolabe universel en dérivent sans détrôner les astrolabes classiques : ils trouvèrent diverses applications en navigation, jusqu'au XVIIIe siècle.

Son "cri d'alarme" a été lancé la première fois vendredi dernier.
C'était à l'occasion d'une conférence sur le thème "Les sciences arabes : des héritages anciens à la réception européenne" que le professeur Djebbar a animée à la salle El-Mouggar et organisée par l'Association des anciens medersiens, dont le conférencier est membre. Au cours de sa conférence, après avoir abordé plusieurs "angles" sur l'histoire et l'impact des sciences arabes sur l'histoire de l'humanité, il s'arrêta longuement sur ce qu'il désigna comme "petit ordinateur de l'époque". Il a commencé par projeter des photos (que nous avons pu "récupérer") sur écran montrant un astrolabe "signé et daté". D'emblée, il précisa devant une assistance toute ouïe. "elles sont vraiment inédites. Je les ai scannées hier soir, et je vous les montre évidement après avoir eu l'autorisation de son propriétaire", affirma-t-il avec enthousiasme à une assistance très intéressée. Le professeur émérite d'histoire des mathématiques à l'université des sciences et des technologies de Lille raconta l'"histoire" de l'instrument : "il a été réalisé au début du XVIIIe siècle et a 20 centimètres de diamètre. Mais ce type d'astrolabe a été conçu dès le IXe siècle, à partir d'un concept grec. Puis l'instrument a été grandement amélioré au cours du temps et des besoins, en particulier des astronomes et de ceux qui étaient chargés de déterminer le temps". Sur le "réalisateur" de l'astrolabe, qui a appartenu à la Grande-Mosquée d'Alger, et qu'il appellera "petit ordinateur de l'époque", il dira qu'il s'agit d'"un grand spécialiste originaire du Maghreb extrême". ہ la fin de son intervention, il dira que le propriétaire est un particulier "qui veut vendre l'astrolabe de gré à gré, et c'est très cher. Seulement un état peut se permettre cet achat", en ajoutant qu'il allait prendre lui-même attache avec le ministère de la culture "pour qu'il négocie et fasse son possible pour récupérer ce patrimoine".

 

 

 

Marwa Sherbini : Appel à rassemblement
et traitement des médias

 Suite à l’agression et au meurtre en Allemagne d’une femme musulmane parce qu’elle portait le voile, plusieurs associations dont le MRAP, appellent à une manifestation :
sur la place du Trocadéro
à PARIS
Samedi 18 juillet 2009
à 15h


Soyons nombreux pour rendre hommage à notre soeur qui est tombée martyr. Montrons notre désaccord sur cette islamophobie ambiante que ne cesse de se propager même dans notre classe politique et nos médias.
Pour preuve, le sort réservé dans nos médias à cet affreux crime xénophobe et islamophobe.

En parcourant « google Actualités », les premiers articles détaillant ce crime islamophobe datent du 7 juillet alors que le meurtre a eu lieu le 1er juillet et pour quels articles, je vous laisse apprécier la teneur des propos, en n'oubliant pas que cela se passe en pleine polémique sur le « Niqab ».
On a eu droit à cela le 1er juillet :
http://www.lefigaro.fr/
(les commentaires sont intéressants à lire, montrer leur votre désaccord aussi en vous inscrivant sur leur site)
http://www.europe1.fr/
http://www.lepost.fr/

Heureusement qu’il y a la presse communautaire pour réveiller un peu les esprits (le 7 juillet).
http://www.saphirnews.com/
http://hebdo.ahram.org.eg/

2 votes. Moyenne 2.50 sur 5.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau