Introduction

MOHAMED LE MESSAGER D'ALLAH  محمد رسول الله

 

بسم الله الرحمن الرحي

 

Louange à Allah, Seigneur de l'Univers. Que la miséricorde et la paix soient sur notre Prophete Muhammad, sur sa famille et tous ses Compagnons.

Lorsque nous parlons de Mohamed (qssl), le Messager de l'Islam, nous parlons de la plus importante personnalité de tous les temps. Il ne s'agit pas d'une affirmation gratuite. En effet, celui qui lit sa biographie, connaît sa moralité et ses vertus et se défait des fanatismes religieux et de ses penchants personnels, témoignera de la véracité de notre jugement. Nous prendrons à témoins les impartiaux parmi les non musulmans. Le Professeur Hassan Ali  - qu'Allah lui acccorde sa miséricorde - dit dans le magazine Nouroul Islam qu'un de ses amis de confession brahmanique lui a dit : "J'estime que le Messager de l'Islam est le plus grand homme du monde et le plus parfait". Le Professeur Hassan Ali lui rétorqua :" Pourquoi le Messager de l'Islam est-il à ton avis l'homme le plus parfait du monde ? Il répondit : Parce que je trouve chez le Messager de l'Islam (qssl) des qualités diverses, d'abondantes conduites morales et beaucoup de qualités que je n'ai pas vues se rassembler chez une même personne à la fois dans l'histoire universelle : il fut un roi à qui étaient soumises toutes ses contrées, et il y avait les pleins pouvoirs. Malgré cela, il était humble et estimait qu'il n'avait aucune part dans l'ordre et que l'ordre était entièrement dans la main de son Seigneur. Il était immensément riche : des chameaux chargés des trésors arrivaient de toutes parts dans sa capitale. Mais malgré cela, il restait dans le besoin. On passait des journées entières chez lui sans mettre une marmite au feu. Très souvent, il se ployait sous le coup de la famine. Il était un très grand commandant, à la tête d'une armée peu nombreuse, sous-équipée qui infligeait la pire des défaites à des milliers de soldats armés jusqu'aux dents. Il était un  homme épris de paix : il préférait la pacification et signait des trêves avec un coeur serein, un esprit imperturbable en compagnie de milliers de ses Compagnons tous courageux, valeureux, enthousiastes, et pleins d'ardeurs (comme ce fut le cas lors de l'expéfition d'Al Houbeibya). Nous l'avons vu faire face tout seul à des milliers d'ennemis de façon héroïque et courageuse sans se soucier de leur grand nombre. Malgré cela il restait sensible, compatissant et clément; il s'abstenait de verser une seule goutte de sang. Il était préoccupé par tout ce qui concerne l'ensemble de la Péninsule Arabique sans pour autant négliger quelque affaire de son foyer, de ses épouses, de ses enfants, ni même les problèmes des pauvres qui ont oublié leur créateur et se sont détournés de Lui et s'attelait à les ramener sur le droit chemin. En un mot, c'était un homme préoccupé par les problèmes du monde entier et malgré cela, il se consacrait au culte exclusif d'Allah et comme s'il était coupé de ce monde. Il se trouvait dans ce monde mais n'y était pas, parce que son coeur n'était attaché qu'à Allah et à ce qu'Il a agréé. Il ne s'est jamais vengé de personne pour lui-même; il implorait le bien en faveur de ses ennemis, et leur voulait le bien. Cependant, il ne pardonnait pas aux ennemis d'Allah et ne leur donnait pas de répit. Il ne cessait pas de mettre en garde ceux qui obstruent le chemin d'Allah. Il les mettait en garde contre le châtiment de la Géhenne.

  

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau