La Révélation

La Révélation

A l'âge de quarante ans, il reçut la révélation du ciel alors qu'il se trouvait en méditation  à la Mecque dans la grotte de Hirâ. Aïcha, la mère des Croyants (qu'Allah soit satisfait d'elle) rapporte : " La Révélation débuta chez le prophète (qssl) par de pieuses visions qu'il avait pendant son sommeil. Pas une seule de ces visions ne lui apparut sinon avec une clarté semblable à celle de l'autrore. Ensuite, on lui fit aimer la retraite. Il se retira alors dans la grotte de Hirâ, où il se libra au tahannouts (Ibn Hadjar-qu'Allah lui accorde la miséricorde- a dit: C'est suivre Al hanafiya, qui est la religion d'Abraham), c'est-à-dire l'adoration (cette explication est celle d'Al Zouhry, un rawî du hadith, comme l'ont indiqué Ibn Hadjar et d'autres commentateurs du Hadith (qAlalm), durant un certain nombre de nuits consécutives, sans qu'il revînt chez lui. Aussi se munissait-il de provisions de bouche. Ensuite il revenait vers Khadîdja et prenait les provisions nécessaires pour une nouvelle retraite. Cela dura jusqu'à ce que la Vérité lui fut enfin apportée dans cette grotte de Hirâ. L'ange vint alors le trouver et lui dit : "Lis ! - Je ne suis point de ceux qui lisent" répondit-il.

L'ange me saisit aussitôt, raconta le Prophète (qssl); il me pressa au point de me faire perdre toute force et me répéta ce mot : "Lis ! -Je ne suis point de ceux qui lisent" répliquai-je encore. Pour la troisième fois, l'ange me saisit et me pressa, puis me lâcha en disant : "Lis, au nom de ton Seigneur qui a créé, qui créé l'homme d'une adhérence. Lis ! Ton Seigneur est le Très Généreux " (Al Alaq,1,2 et 3).

En possession de ces versets, le coeur tout palpitant, le Messager d'Allah (qssl) rentra chez Khadîdja bintou Khouwailid -qu'Allah soit satisfait d'elle- et s'écria :" Enveloppez-moi ! Enveloppez-moi !"  Aussi on l'enveloppa jusqu'au moment où son effroi fut dissipé. Alors, s'adressant à Khadîdja, il la mit au courant de ce qui s'était passé, puis il ajouté :" Ah ! J'ai cru que j'en mourrais ! - Pas du tout ! répondit Khadîdaj. Je jure par Allah ! Jamais Allah ne l'infligera d'affronts; car tu fais du bien à tes proches parents, tu soutiens les faibles, tu donnes à ceux qui n'ont rien, tu héberges les hôtes et tu secours les victimes des malheurs justes " (An Nawawy a dit : Elle a dit les malheurs justes parce que le malheur peut survenir dans le bien ou dans le mal). Alors, Khadîdja emmena Mohamed chez Waraqa Ibn Nawfal Ibn Asad Ibn Abdel Ouzza. Cet homme était le cousin paternel de Khadîdja et avait embrassé le christianisme au temps antéislamique. Il savait tracer les caractères hébrahiques et copiait en hébreu autant de passages de l'Evangile qu'Allah lui permettait de transcrire. A Cette époque, il était âgé et était devenu aveugle : " O mon cousin, lui dit Khadîdja, écoute ce que va te dire le fils de ton frère - O fils de mon frère, répondit Waraqa, de quoi s'agit-il ?" Le Messager d'Allah (qssl) lui raconta alors ce qu'il avait vu. Waraqa dit : c'est le Confident (An Nawawy a dit : il s'agit de l'ange Djibril (Gabriel)) qu'Allah a envoyé autrefois à Moïse. Plût à Allah que je fusse jeune en ce moment ! ah! Que je voudrais être encore vivant à l'époque où ton peuple te bannira ! - Ils me chasseront donc, s'écria le Prophète (qssl) ? - Oui, reprit Waraqa. Jamais un homme n'a apporté ce que tu apportes sans être persécuté ! Si je vis encore ce jour-là, je t'aiderai de toutes mes forces" Après cela Waraqa ne tarda pas à mourir et la Révélation fut interrompue" (Al Boukhari (1/4) Hadith n°3)

Cette Sourate fut le début de sa prophétie. Puis Allah lui révéla la parole suivante : " O, toi (Mohamed) ! Le revêtu d'un manteau ! Lève-toi et avertis. Et de ton Seigneur, célèbre la grandeur. Et tes vêtements, purifie-les. Et de tout péché, écarte-toi " (Sourate 74, versets 1-4). Cette sourate fut le début de sa mission et de son appel. Il commença à inviter ouvertement le peuple de la Mecque et fit face à leur opposition et leur refus, tout simplement parce que son message leur était étrange et englobait toutes les affaires de leur vie religieuse, politique et socio-économique.  Il ne se limitait pas seulement  à leur invitation à l'unicité d'Allah, à l'abandon de l'adoration d'autres que lui et à traiter d'insensés leurs esprits et leurs idoles, mais il leur interdisait également ce qui était la source de leurs jouissances, leur richesse et leur fierté (l'interdiction de l'usure, de la fornication, des jeux de hasard et du vin). Il invitait également à l'équité entre tous les hommes en prônant la piété comme critère de supériorité entre eux.

Interrogé par Ourwa ibn Az-Zubeir sur la violence la plus grave dont les polythéistes usèrent à l'égard du Prophète (qssl) (Abdullah ibn Amr ibn Al Ace) répondit : " Pendant que le Prophète (qssl) était dans l'enceinte de la Kaaba, Ouqba ibn Mo'it s'avança vers lui, lui enroula son vêtement autour du cou et le serra avec une grande violence. Abû Bakr( ) survenant alors, pris Ouqba par le bras et l'éloigna en disant : "Allez -vous tuer un homme parce qu'il dit : " Mon Seigneur est Allah " ? Alors qu'il est venu à vous avec les preuves évidentes de la part de votre Seigneur " (Al Boukhari (3/1400), Hadith n°3643).

Tous ces événements n'ont pas empêché le Messager d'Allah (qssl) de poursuivre sa mission. Il présentait son message aux tribus qui venaient au pélerinage à la Mecque. Un petit nombre d'habitants de Yathrib - aujourd'hui appelé Médine - la Lumineuse - prirent l'engagement de le soutenir et de le protéger s'il venait chez eux. Il envoya avec eux Mous'ab ibn Oumaïr, un de ses compagnons pour leur apprendre les enseignements de l'Islam. Après la persécution et la souffrance qu'il a subies, lui et ses faibles compagnons de la part de son peuple, l'autorisation leur fut donnée d'émigrer à Médine, la Lumineuse où il fut accueilli chaleureusement. Ce fut le point de déclic de son apel et cette ville devint la capitale de l'Etat Islamique. Le Prophète (qssl) s'y établit et leur enseigna le Qur'an et les préceptes de la religion. Ils furent influencés par le caractère noble du Messager (qssl) et ses attributs sublimes. Ils l'aimaient plus qu'ils ne s'aimaient eux-mêmes. Ils s'empressaient de leur servir et sacrifiaient ce qu'ils avaient de plus cher pour sa cause. Ils vécurent dans une société pieuse et spirituelle où le bonheur régnait et où se manifestaient l'amour, la concorde et la fraternité. Le riche et le pauvre, le noble et le roturier, le blanc et le noir, l'arabe et le non arabe devinrent égaux dans cette grande religion où il n'y a que supériorité et de différence entre les gens que par la piété. Une année après son installation à Médine, les affrontements commencèrent entre lui et son peuple qui n'appréciait guère la portée sans cesse croissante de son message. C'est alors que la première bataille de l'Islam eut lieu, à savoir la bataille de Badr entre deux groupes inégaux tant sur le plan du nombre que sur le plan de l'armement : les Musulmans comptaient 314 combattants tandis que les mécréants  en avaient 1000. Allah soutin son Messager(qssl) et ses compagnons qui sortirent vainqueurs de  la bataille . Puis, se succédèrent les batailles entre les musulmans  et les mécréants. Huit ans après, le Prophète (qssl) put apprêter une armée de 10 000 combattants qui se dirigea vers la Mecque et la conquit. Ainsi, il mit en déroute sa tribu et son peuple qui lui avaient causé toutes formes de tort et persécuté ses adeptes au point qu'ils durent abandonner leurs biens, leurs enfants et leur pays. Il obtint une grande victoire sur son peuple et baptisa cette année,  l'année victoire. Allah dit à ce propos : " Lorsque vint le secours d'Allah ainsi que la victoire, et que tu vois les gens entrer en foule dans la religion d'Allah, alors, par la louange, sélèbre la gloire de ton seigneur et implore Son pardon. Car c'est Lui le grand Acceuillant au repentir " (An Nasr, 1-3). 

 Par la suite, il rassembla les Mecquois et leur dit : " Que pensez-vous que je vais vous faire ?" Ils répondirent :" Du bien, car tu es un frère généreux, fils d'un frère généreux" Alors le Prophète (qssl) reprit "Allez-y, vous êtes libres !" (Al Baïhaqui(9/118) hadith 18055). Alors, bon nombre d'entre eux embrassèrent l'Islam. Ensuite le Messager (qssl) retourna à Médine. Quelques temps après, il reprit la direction de la Mecque pour le pélerinage accompagné de 114 000 de ses compagnons. Cetunique pélerinage qu'il a accompli également connu comme étant le pélerinage d'adieu.

Le Prophète (qssl) mourut à Médine le lunit 12 Rabiou-Thani de l'an 11 de l'Hégire et y fut enterré. Sa mort fut un grand choc pour les musulmans au point que certains n'y ont pas cru. Oumar ibn Al Khatab par exemple avait alors dit : " Si j'entends quelqu'un dire que Mohamed est mort, je le décapiterai". Abû Bakr ( ) quant à lui se leva et récita cette parole d'Allah :" Mohamed n'est qu'un messager - des messagers avant lui sont passés -. S'il mourait, donc, ou s'il était tué, retourniez-vous sur vos talons ? Quicquonque retourne sur ses talons ne nuira en rien à Allah; et Allah récompensera bientôt les reconnaissants" 

Lorque Oumar ( ) suivit ce verset, il revint aussitôt à des meilleurs sentiments, car il ne transgressait jamais l'ordre d'Allah. Le Prophète (qssl) était alors âgé de 63 ans : il vécut 40 ans à la Mecque avant de recevoir la révélation, et passa 13 ans à inviter les mecquois au Tawhid. Ensuite il émigra à Médine où il passa 10 ans pendant lesquels la révélation ne cessa pas jusqu'à ce que le Qur'an lui fut entièrement révélé et que les lois de l'Islam furent parachevées. Dr G. Lebon (Médecin historient français qui s'intéressait aux civilisations orientales. Cité d'après le livre: Ils ont dit à propos de l'Islam, Imadoudine Khalil, P.135) dit dans son livre "La Civilisation des Arabes" : " Si on jugeait la grandeur des hommes par l'importance de leurs oeuvres, Mohamed serait l'un des plus grands hommes de toute l'histoire. Les savants de l'occident commencent déjà à faire traiter Mohamed avec équité malgré l'extrémisme religieux qui a empêché beaucoup d'historiens de reconnaître son mérite."

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau